Pour un accès facilité à Lexis360 et Dalloz

0

Lexis360 a remplacé depuis plusieurs mois maintenant Jurisclasseurs. Vous retrouvez sur Lexis360 les revues, encyclopédies Jurisclasseurs et codes que vous aviez l‘habitude de consulter sur Jurisclasseurs. Lexis360 donne en plus accès à des synthèses Jurisclasseurs ainsi qu’à des fiches pédagogiques : fiches de méthodologie et de révisions.

La création d’un compte est obligatoire pour accéder à Lexis360. Voici les étapes à suivre :

– lors de votre première connexion, renseignez votre adresse e-mail de l’université (noms de domaine reconnu : unice.fr,  etu.unice.fr et univ-cotedazur.fr)

 

 

 

 

– une fois l’enregistrement de l’adresse réussi, vous pourrez activer votre compte depuis votre messagerie de l’université avec le lien reçu

– grâce à ce compte, vous pourrez consulter Lexis360.


 

Il vous est peut-être parfois arrivé de rencontrer des difficultés pour accéder à Dalloz : vous n’êtes plus reconnu comme membre de l’UNS ou la page d’accueil indique systématiquement « site en cours de maintenance ». Si c’est le cas, pour vous sortir de cette situation, pensez à vider le cache de votre navigateur. L’historique et les cookies peuvent parfois vous bloquer l’accès au site.

 

En cas de problème pour vous connecter aux ressources électroniques de la BU, n’hésitez pas à écrire à docelec@unice.fr.

Liberté – Egalité – Fraternité et les devises du monde

0

Dans le hall de la BU DROIT, l’exposition sur LA LAICITE EN QUESTIONS émanant de la BNF (Bibliothèque Nationale de France) est à votre disposition depuis lundi 30 janvier. Pour ceux qui n’auront pas le loisir de s’attarder sur place, voici le site où vous pourrez lire son contenu : BNF laicité en questions.

Rappelons qu’il existe une Journée nationale de la laïcité le 9 décembre, cette date coïncidant avec le vote de la loi de séparation de l’église et de l’état en 1905.
“Je veux l’Eglise chez elle et l’Etat chez lui”. Victor Hugo – Discours à l’Assemblée Nationale en 1850-.

Pour prolonger cette exposition, nous vous proposons les devises nationales (pas toutes officielles) sur les différents continents. Leur thème reflète l’histoire et la culture de chaque pays. Une devise peut-être résumée ainsi : une formule brève qui indique une règle de conduite dans une nation.

« Liberté, Égalité, Fraternité ». Tout le monde connaît la devise de la France. Certainement la plus belle, la plus raisonnée… avec ces trois beaux concepts ! A quel prix cependant… Elle est originaire de la Révolution française et sera officialisée sous la IIIe République. C’est également à cette période que les privilèges ecclésiastiques ont commencé à être abolis dans la Déclaration des droits de l’homme. L’enseignement public devenant laïque, une instruction morale et civique remplace la morale religieuse.

C’est donc la loi du 9 décembre 1905 qui codifie les principes de la laïcité en France. Elle confirme dans son article 1er du Titre 1er Principes, la liberté de conscience, déjà présente dans l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, et le libre exercice des cultes. Enfin, selon l’article 2 du même Titre 1er : « La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.

 

En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l’État, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l’exercice des cultes.»

Connaissez-vous les devises des autres pays ?

Les devises africaines

Les thèmes qui priment sont le travail, l’unité, la justice et la liberté, par ex. :  « Unité, Travail, Justice » (Gabon) …

Les devises asiatiques

Les thèmes les plus récurrents dans les devises sont généralement basés sur la puissance, la religion et la paix, par ex. :   “Compter sur ses propres forces” (Chine)…

Les devises nord et sud-américaines

La foi en Dieu est très représentée, tout comme la fierté de la nation, la liberté et la force, ex . : « La patrie ou la mort, nous vaincrons » (Cuba)…

Les devises océaniques (Australie, etc.)

La paix et Dieu reviennent régulièrement, ex. : (« Dieu et Tonga sont mes héritages« ) (Ile Tonga)…

Les devises européennes

Les thèmes sont plus diversifiés selon les pays, ex. : « Encore et au-delà » (Espagne)… – « Unie dans la diversité » (Union européenne)…

Les devises originales

Certains pays ont trouvé des devises un plus originales , ex. :  « Que tombent les pluies » (Botswana) – « Paix dans la maison, paix dans le monde » (Turquie) …

 

Vous trouverez aussi la liste mondiale avec ses drapeaux :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_devises_nationales

 

Testez vos connaissances avec ce jeu sous forme de Quizz !

ek & mn

Sources :

http://www.journee-mondiale.com/421/journee-nationale-de-la-laicite.htm (consulté le 06/02/2017 )

https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_la%C3%AFcit%C3%A9_en_France (consulté le 06/02/2017)

https://scribium.com/julien-poncelet/les-devises-nationales-dans-le-monde-8fq2az (consulté le 06/02/2017)

Images : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Liberte-egalite-fraternite-tympan-eglise-saint-pancrace-aups-var.jpg

Icone: Profile Lightbulb by icon 54 from the Noun Project

 

Exposition « La métamorphose du livre… en balade »

0

expo-metamorphose-livre-bu-droit-2016Réalisée par le collectif d’artistes d’ARTSENS en collaboration avec l’association CARREFOUR DES PAILLONS dont Yvonne PACHIAUDI est présidente, l’exposition présentée actuellement à la BU Droit donne une troisième vie aux livres.

Une seconde vie est offerte aux livres dont les particuliers ne veulent plus dans leur bibliothèque personnelle. L’association ARTSENS collecte ces livres pour ensuite les proposer en don dans des lieux de vie (commerces, cafés, salles d’attente de médecins…) dans le cadre de l’opération « Livres en balade ». De la même manière, dans le hall de la BU Droit, des livres dont l’association Emmaüs ne sait plus que faire, sont mis à disposition des étudiants. Dans les deux cas, chacun, à sa guise, peut choisir et emporter des livres, en déposer de nouveaux…

Mais que faire des livres abimés, obsolètes, démodés ? C’est une question à laquelle les bibliothécaires sont régulièrement confrontés. Les ouvrages au contenu périmé ou dépassé ne peuvent plus être maintenus en rayon. Ils sont donc désherbés c’est-à-dire qu’ils sont retirés des rayons pour être relégués en magasin ou pilonnés.

Plutôt que d’être jetés, les livres collectés par ARTSENS vont connaître une transformation, une métamorphose entre les mains d’artistes. Le recyclage était déjà au cœur de leur travail, ils détournent ici les livres pour en faire des objets du quotidien ou même des œuvres d’art. Romans abîmés et encyclopédies obsolètes sont transformés en luminaire, guéridon, tableau, gravure ou objet poétique par Corinne Reinsch, Nathalie BROYELLE, Emelle, Arnaud GUILLIAMS, Sacha DI BLASI, Benoit ROUSSEAU, Christian NICOT, Magali LE DOZE, Véronique ORENGO, Laurence DALBERA et d’autres encore.

Ainsi des livres destinés au pilon s’exposent et se donnent à voir dans leur troisième vie.

Pour en savoir + : consulter le le communiqué de presse et article de « Pays des Alpes-Maritimes »

Les œuvres exposées sont en vente au profit du réseau UNESCO 06 pour la création d’ateliers contre l’illettrisme : voir le le CATALOGUE de l’exposition

Exposition présentée jusqu’au 20 juillet 2016, du lundi au vendredi de 9h à 17h, à la Bibliothèque universitaire de Droit, 28 avenue Emile Henriot, 06000 Nice. Entrée libre et gratuite

Des photographies de l’exposition sont visibles sur le site d’Artens.

Les prestigieuses sessions d’été d’études politiques : à travers les archives de l’Institut d’Études Juridiques de Nice : 1954-1959

0

L’Institut d’Études Juridique (IEJ) de Nice, créé par un arrêté ministériel en date du 23 décembre 1938, permit à la ville de Nice de renouer avec son passé de ville d’enseignement du droit, privilège qui fut accordé par les lettres patentes du duc Emmanuel-Philibert et des princes Maurice et Thomas, respectivement en 1559 et 1639.

Rattaché à l’Université d’Aix-en-Provence, jusqu’à la création de la Faculté de Droit par décret du 2 août 1962, cet Institut donna la possibilité aux étudiants en droit de Nice et des Alpes-Maritimes d’étudier dans leur ville, évitant le long et coûteux déplacement à Aix-en-Provence.

Fruit de l’action concertée de deux hommes, le Doyen Louis Trotabas (1898 – 1985), professeur à la Faculté de Droit d’Aix-en-Provence qui deviendra Directeur de l’IEJ en 1938 puis Doyen de la Faculté de Droit de 1962 à 1968, et le Député-Maire de Nice Jean Médecin (1890-1965), l’IEJ de Nice fut bien plus qu’un simple établissement d’enseignement du droit, il fut aussi réputé pour ses sessions d’été de Science Politique qui lui permirent d’acquérir une renommée internationale de 1954 à 1960.

FullSizeRender3

Archives Institut d’Études Juridiques – BU Droit – Le Doyen Trotabas accompagné de ses étudiants devant la Villa Passiflores, 195?

Témoins de cette époque, sont conservées au sein de la Bibliothèque Universitaire de Droit de Nice, d’une part, les publications de ces sessions d’études¹ autour des différents thèmes abordés : Le fédéralisme en 1954 (Salle de recherche, Cote : M32661) ; L’opinion publique en 1955 (Cote : M32662) ; Politique et technique en 1956 (Cote : M32663) ; La Défense nationale en 1957 (Cote :M32664) ; Les Affaires Étrangères en 1958 (Cote : M32665) ;  La laïcité en 1959 (Cote : M32666) et enfin La justice en 1960 (Cote : M32667) ; d’autre part les archives de la correspondance du Professeur Louis Trotabas (déposées à la bibliothèque universitaire sur la volonté du doyen Christian Vallar et du conseil de gestion de la Faculté de droit et de science politique), qui organisait ces sessions d’études.

Allant de 1954 à 1959, (l’année 1960 n’ayant pas été retrouvées car elle avait été organisée par le professeur Roger Aubenas, historien du droit (1907-1989)), les archives sont constituées principalement de la correspondance entre Louis Trotabas, les divers intervenants aux sessions (dont de nombreuses personnalités tel le Maréchal Juin ou Jean Monnet) et des étudiants du monde entier souhaitant participer à ces cours d’été.  On y trouve des lettres, télégrammes, cartes postales (mais aussi des photographies, croquis, manuscrits de publications) qui ont pour objet le déroulement des sessions : invitations de professeurs, l’attribution et demandes de bourses d’études à des étudiants des Instituts d’Études Politiques et de Facultés de Droit depuis la France, mais aussi de l’étranger, organisation matérielle des cours) et de sorties et activités autour de la découverte de Nice et de ses alentours.

Article rédigé par Ludovic Berté, dans le cadre du parcours professionnel du M2 « Histoire du Droit et conservation du patrimoine culturel »

¹ les publications de ces sessions d’études ont été publiées aux Presses Universitaires de France, dans la collection « Bibliothèque des centres d’études supérieures spécialisées » par le Centre de sciences politiques de l’IEJ de Nice.

1957-B12-lettre-marechal-Juin

Archives IEJ – BU Droit – Correspondance entre M. Alphone Juin, Marechal et le Pr TROTABAS concernant l’invitation, l’organisation et la participation de M. le Marechal Juin à la session d’études supérieures de Nice de 1957

B8-correspondance-Monnet-Trotabas

Archives IEJ – BU Droit – Correspondance entre M. Jean MONNET et le Pr TROTABAS concernant une invitation à participer à la session d’études supérieures de Nice de 1956

Vous voulez réviser depuis chez vous ?

1

Le livre que vous cherchez est emprunté ?

Vous voulez éviter de vous déplacer à la BU pendant les révisions ?

Les manuels pèsent trop lourds dans votre sac ?

Nous avons la solution : consultez nos e-books ! 

light-apple-books-desk2

https://www.pexels.com/photo/light-apple-books-desk-1889/

De nombreux ouvrages juridiques sont disponibles depuis notre outil de recherche ou via la liste des ressources :

Des e-books supplémentaires sont actuellement en test. Ces tests vous permettent de découvrir et d’évaluer des ressources susceptibles de vous intéresser et répondre à vos besoins :

  • CAIRN : revues et livres électroniques en sciences humaines et sociales. Le test porte sur 109 revues complémentaires à l’abonnement que nous avons actuellement (merci de nous donner votre avis).
  • Numérique Premium : livres électroniques en histoire et sciences humaines (merci de nous donner votre avis).

 

Les livres numériques sont accessibles 24h/24 et 7j/7, depuis n’importe quel lieu, grâce à vos codes Sésame. Pour les consulter, il est indispensable de s’authentifier via le site des BU. C’est tout simple :

  • Cherchez votre titre sur le site web des BU, ou consultez la liste des ressources. Un lien spécifique vous permet d’être reconnu comme appartenant à l’UNS.
  • Identifiez-vous avec votre Sésame ou votre login de messagerie.

La lecture de certains e-books nécessite l’installation du logiciel Adobe Digital Editions. Ce petit tutoriel vous expliquera en détail comment profiter des livres électroniques de la BU.

 

 

Remonter