Science politique

Les formations doctorales s’enrichissent

0

4193370268_3539ffb398_z

Doctorants, n’oubliez pas, comme chaque année, les formations proposées par la BU aux doctorants de l’ED Despeg débutent en janvier !

Cette année, le programme de formation a été enrichi : nous vous proposons notamment une formation sur le droit d’auteur et le plagiat, indispensable lorsque l’on produit un long document de recherche.

Sur la question de vos données de recherche (par exemple des chiffres liés à des enquêtes…) : l’Urfist a mis en place une formation pour vous en expliquer tous les enjeux et vous donnera des clefs pour les gérer au mieux, via un plan de gestion des données (DMP).

Bien sûr, vous retrouverez dans le programme toutes nos autres formations spécialement destinées aux jeunes chercheurs que vous êtes :

-Sur la maîtrise de la recherche documentaire,

-Sur l’utilisation de Zotero et Diigo, qui vous permettront de stocker, organiser, et mettre en forme l’information et les références que vous utiliserez dans votre thèse,

-Sur les nouveaux modes de diffusion de l’information scientifique, qui passent aussi par le Web : blogs, pre-prints, archives ouvertes, revues en ligne… autant de moyens de valoriser et faire connaitre ce que vous publiez,

-Sur le dépôt et la diffusion de votre thèse en ligne.

Au total, les bibliothèques universitaires vous proposent une cinquantaine d’heures de formation, que vous pouvez suivre à votre convenance tout au long de votre parcours en thèse : chaque doctorant peut choisir à quelle formation s’inscrire, à quel moment. Certains doctorants font toutes leurs formations dès la première année, d’autres préfèrent par exemple suivre les formations sur la recherche documentaire au début de leur thèse et celles sur la publication scientifique plutôt à la fin.

Rappel du cadre :

Pendant les trois années (ou plus!) de la thèse, chaque doctorant doit suivre :

  • 30h de formation dite « professionnalisante », organisée par le service de formation continue de l’Université
  • 60h de formation académique : colloques, conférences, journées d’étude… et formations à la recherche d’information et à l’Information scientifique et technique organisée par la BU.

Les formations concernant l’ED Despeg se déroulent à la BU Droit Science Politique.

Et pour s’inscrire ?

Vous trouverez sur le portail des BU le programme de formation, ainsi que le lien vers le formulaire d’inscription.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 18 janvier. Attention, certaines formations sont destinées en priorité aux doctorants de première année, pensez bien à vérifier le niveau conseillé avant de vous inscrire !

 

Doctorants, quelles formations pour vous ?

0

formation

Vous êtes doctorant à l’ED Despeg, en début de thèse ou plus avancé dans votre travail de recherche ? Découvrez les formations documentaires que vous proposent les BU !

Le cadre :

Pendant les trois années (ou plus!) de la thèse, chaque doctorant doit suivre :

  • 30h de formation dite « professionnalisante », organisée par le service de formation continue de l’Université
  • 60h de formation académique : colloques, conférences, journées d’étude… et formations à la recherche d’information et à l’Information scientifique et technique organisée par la BU.

La BU propose un panel de formations « à la carte » : chaque doctorant peut choisir à quelle formation s’inscrire, à quel moment. Certains doctorants font toutes leurs formations dès la première année, d’autres préfèrent par exemple suivre les formations sur la recherche documentaire au début de leur thèse et celles sur la publication scientifique plutôt à la fin.

Les formations concernant l’ED Despeg se déroulent à la BU droit.

Pour y apprendre quoi ?

  •  Les bases de la recherche documentaire : à part internet et parcourir les rayons de la BU, vous ne savez pas où démarrer vos recherches documentaires ? Vous ignorez tout des bases de données en ligne, vous vous déplacez à la BU pour consulter vos revues, le terme de bibliographie vous fait frémir ? Ces formations devraient vous concerner.
  •  Découvrir et utiliser Zotero, Diigo ? Pour stocker, organiser, et mettre en forme l’information et les références que vous utiliserez dans votre mémoire, ces petits outils informatiques gratuits peuvent vous aider et vous faire gagner du temps.
  •  Publier ou mourir !  Aujourd’hui les nouveaux modes de diffusion de l’information scientifique passent aussi par le Web : blog, pre-prints, archives ouvertes, revues en ligne… autant de moyens de valoriser et faire connaitre ce que vous publiez.
  • Inquiet  sur ce que deviendra votre thèse si vous la diffusez en ligne, sur les risques de plagiat ? Vous devrez trouver des éléments de réponse à vos questions.

Qui sont les formateurs ?

  • Ghislain Chave et Magalie Prudon : ingénieurs au département Sidoc, le service des BU qui gère notamment les publications en ligne et le dépôt électronique des thèses
  • Michel Roland et Gabriel Gallezot, respectivement Conservateur et Enseignant-Chercheur de l’Urfist, l’Unité régionale de formation à l’information scientifique et technique qui forme les enseignants chercheurs de la région Paca aux outils de l’information scientifique
  • Emmanuelle Beauville, conservateur à la BU Saint-Jean d’Angély
  • Maria-Livia Cadis, conservateur à la BU droit

S’inscrire ?

Voir le lien sur le site des BU : vous y trouverez le programme et le formulaire d’inscription. Attention, certaines formations sont destinées en priorité aux doctorants de première année, pensez bien à vérifier le niveau conseillé avant de vous inscrire !

Un don majeur du Professeur Christian Bidégaray à la BU Droit-Science Politique

0

La Bibliothèque universitaire de Droit-Science politique vient de bénéficier de la générosité du Professeur Christian Bidégaray qui lui a cédé une grande partie de sa bibliothèque personnelle. Christian Bidégaray, professeur de Droit public et de Science politique, a effectué l’essentiel de sa carrière à l’Université de Nice où il fut successivement président de la Section de Droit public puis de Science politique. Il est le fondateur de la filière Science politique à la Faculté de Droit de Nice et fut directeur du Laboratoire LARJEPTAE (Laboratoire de recherches juridiques, économiques et politiques sur les transformations des activités de l’État) puis du Laboratoire ERMES (Équipe de Recherche sur les Mutations de l’Europe et de ses Sociétés). Il fut membre du Conseil d’administration de la Fondation nationale des sciences politiques, du Conseil national des universités (CNU – 4e section), de plusieurs jurys d’agrégation de l’enseignement supérieur en Science politique et Droit public et a siégé pendant deux mandats à la Commission des Sondages. Le Professeur Bidégaray dispense également des cours aux étudiants de l’École du Journalisme de Nice.
On retrouve dans la composition de la bibliothèque personnelle du Professeur Bidégaray ses principaux axes de recherche : institutions politiques et constitutionnelles, gouvernements comparés, études électorales, analyse de l’opinion publique, politiques européennes. Ce don de plus de quarante mètres linéaires d’ouvrages vient enrichir le fonds de Science politique de la BU auquel il sera intégré au fur et à mesure de son traitement bibliographique. Il apporte aux étudiants et chercheurs de la Faculté de Droit-Science politique, en particulier du Département de Science politique et du Laboratoire ERMES, une ressource documentaire importante et renouvelée dans les domaines d’étude essentiels précités. Le Service commun de la Documentation et la Bibliothèque Droit-Science politique remercient chaleureusement le Professeur Christian Bidégaray pour son don.

CB

Mémoires en ligne

0

master La base DUMAS (Dépôt universitaire de Mémoires après Soutenance) est une base d’archives ouvertes contenant des mémoires validés par un jury .

Initiative de l’Université de Grenoble 2 (2008), cette base est hébergée par HAL, archive ouverte pluridisciplinaire gérée par le CCSD (Centre pour la Communication Scientifique Directe) qui dépend du CNRS.

Le dépôt se fait donc après soutenance devant un jury, sous contrôle de professionnels de la documentation (UFR, SCD, laboratoires de recherche) ou d’enseignants. Une autorisation de diffusion est remise par l’étudiant.

Il faut demander une création de compte à l’administrateur de DUMAS pour effectuer un dépôt.

Les utilisateurs ont le droit d’exploiter les documents à des fins d’enseignement ou de recherche et doivent s’engager à citer la référence complète.

Plus de 3000 mémoires sont déjà en ligne. Si le domaine juridique est sous-représenté pour l’instant (20 mémoires), on y trouve de nombreux mémoires en économie, finance et gestion qui sont également signalés dans REPEC (REsearch Papers in EConomics),  base internationale  d’archives ouvertes en économie.  Plus de 200 mémoires en science politique sont aussi accessibles sur ce site.

Nous  vous signalons par ailleurs que la BU n’archive plus qu’un nombre très limité de mémoires imprimés qui sont recommandés par un professeur.

La diffusion des mémoires en ligne est à l’étude à l’Université de Nice.

Elections européennes (2è épisode)

0
medium_12765494115

Parlement européen
http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/ »>cc

A l’approche des élections européennes qui auront lieu le 25 mai, nous complétons aujourd’hui la liste de sites utiles que nous vous avons proposée récemment.

Le Parlement européen a créé son site d’information sur les élections. Ces informations sont classées par rubriques :

Fil d’info
Temps forts
Dans les Etats membres
Les partis politiques européens
Kit presse

La Fondation Robert Schumann s’est aussi mise  à l’heure des élections : on trouve sur son site une carte interactive ainsi que des infos utiles comme la composition du Parlement actuel, des éléments pour vous convaincre de voter, la campagne au jour le jour, etc…..

Toute l’Europe, site pédagogique créé en 1992, consacre évidemment une page à ces élections.

Vie publique, émanation de la DILA (Direction de l’information légale et administrative) définit les règles et enjeux du scrutin.

Le CEVIPOF  vous propose une bibliographie de 14 pages sur le sujet.

Alors le 25 mai, contribuez à élire les 751 représentants qui siègeront au Parlement européen pour les cinq prochaines années !

Remonter