Articles taggués Licences nationales

ISTEX lance un appel à proposition d’exploration de corpus

0

ISTEX (dont il a déjà été question ici) est un projet, un dispositif, un ensemble de ressources et de services. C’est également une plate-forme.

istex - copie d'écran

segments BSN

ISTEX ? Un petit rappel (si besoin)

La Bibliothèque scientifique numérique est un dispositif visant à faire collaborer les grands acteurs du monde académique autour des enjeux forts de la documentation scientifique aujourd’hui. 9, puis 10 « segments » (groupes de travail) œuvrent à apporter des réponses nationales à des problématiques communes.

 

ISTEX est le produit d’un de ces segments : cette plate-forme vise à donner accès de manière pérenne aux ressources (articles) acquises dans le cadre de licences nationales.

Par voie de conséquence, ISTEX engrange donc une masse de documentation scientifique qu’il peut être intéressant de considérer comme un corpus de textes.

Accéder aux ressources, mais aussi exploiter les données

Dans cette perspective, un appel à propositions est lancé par ISTEX pour initier des chantiers  thématiques d’exploitation du plein texte des corpus, considérés comme données source pour la fouille de texte.

8 à 10 projets dans des thématiques différentes devraient être soutenus financièrement, avec une enveloppe globale de 400 k€ pour l’ensemble des projets.

La date limite de soumission est le 15 octobre minuit, pour un début de mise en place en janvier 2016, et un rendu des résultats au second trimestre 2017.

Ces  projets  devront être accompagnés en termes d’expertise et de conseil par des spécialistes de l’IST. L’appel à proposition précise qu’une interaction avec l’équipe de développement de la plateforme  Istex et/ou les  projets  de  services  généraux  à  valeur  ajoutée  en  cours  de  définition serait un plus (voir les pages présentant « les services de base » et « les services avancés« ).

Un projet en collaboration avec le service Données de la recherche des bibliothèques universitaires

Le Service commun de documentation se met à la disposition des laboratoires et des chercheurs pour les accompagner dans la définition  et la réalisation de ces projets  (informations sur les corpus concernés, informations sur la plateforme et les projets de services généraux d’Istex, fourniture de prestations de manipulation et de visualisation de données).

Si cet appel à proposition vous intéresse, vous pouvez contacter donnees-scd@unice.fr à partir du 1er septembre.

titres-LN

Licences nationales à gogo

1

Dans le cadre du projet d’investissement d’avenir Istex, quatre nouveaux corpus acquis en licence nationale sont disponibles pour la communauté scientifique de l’UNS.

 

wiley Près de 2 200 titres de revues scientifiques de l’éditeur Wiley, de 1791 à 2011. Ces périodiques couvrent des disciplines diverses dont l’écologie, les mathématiques,la chimie, la physique et les sciences de la santé. Accéder au texte intégral
Liste des titres
bmj2 Accès à 64 titres médicaux, parus depuis le début des publications jusqu’à 2013 inclus. Accéder au texte intégral des revues BMJ
Liste des titres
degruyter Un peu plus de 500 titres De gruyter couvrant la période de 1826 à 2012. Ces archives de revues relèvent de domaines de recherche variés, incluant notamment des ressources en sciences humaines et sociales. Accéder au texte intégral
Liste des titres
sage Plus de 600 revues Sage couvrant l’ensemble des disciplines de recherche (STM et  SHS), jusqu’en 2009. Accéder au texte intégral
Liste des titres

 Ils rejoignent les douze autres corpus déjà ouverts.

Bonnes explorations !

 

Nouveau ! Archives IOP et OUP !

0
Image Tomas Laurinavicius

Image Tomas Laurinavicius

Grâce à deux nouvelles licences nationales, 372 revues sont à portée de clic pour tous les établissements d’enseignement et de recherche.

 

  • 108 titres de l’Institute Of Physics (IOP) – éditeur spécialisé en physique – depuis l’origine jusqu’en 2012.
  • 264 titres des éditions multidisciplinaires Oxford University Press – depuis l’origine jusqu’en 2010.

 

L’accès à ces ressources est ouvert pour l’UNS, sur place et à distance. Il vient compléter les abonnements de l’université : années en cours pour l’IOP, et depuis 2010 pour un bouquet de revues médicales OUP.
Vous pouvez dès maintenant vous connecter à partir de la page des ressources de notre portail. L’accès par titre dans l’outil de recherche des bibliothèques sera prochainement disponible.

Plus d’informations sur le site Licencesnationales.fr

Dans le sillage de l’accord Elsevier

1
Image Micky Aldridge - CC BY 2.0

Image Micky Aldridge – CC BY 2.0

Au premier abord, la conclusion d’un accord Elsevier le 31 janvier 2014 a été un soulagement : soulagement d’éviter l’inaccessibilité brutale d’un catalogue important après plusieurs mois de suspense.
Cependant le web et les réseaux sociaux se font l’écho d’interrogations concernant l’accord et ses clauses. Nous pensons important de les partager avec vous.

Petite revue de presse donc.

La confidentialité fait-elle le jeu des éditeurs ou sert-elle les intérêts des établissements et des négociateurs ?  Daniel Bourrion (BU Angers) a diffusé le contenu détaillé de l’accord envoyé par la CPU et Couperin à leurs membres. Le retrait de ce document lui a été imposé, au motif que sa diffusion risquait de mettre en péril la formalisation du marché.
Récapitulatif de l’affaire et de ses implications sur le blog Biblioth|ê|thique

« Faut-il signer l’accord Elsevier », ou rejeter un accord présenté par Couperin comme équilibré et avantageux par rapport à ceux d’autres consortia ?
C’est la question posée par Pierre-Carl Langlais sur son blog et sur Rue89, question traitée également par Savoirscom1.
Les interrogations portent aussi sur la clause prévue pour le datamining, qui précise la position de l’éditeur mais pose des  problèmes fondamentaux de droit.

Qu’en est-il du modus operandi ? La négociation s’est passée au plus haut niveau. C’est sans doute une bonne nouvelle sur le principe de voir les plus hautes instances, en accord avec la CPU et la CGE, se coordonner sur cette question et prévoir des licences nationales sur d’autres produits que les archives.
Ce qui n’empêche pas un questionnement de certains bibliothécaires sur le processus et les zones d’ombre restantes, notamment financières, ainsi que sur l’attitude de la profession.
A lire dans  « Elsevier et le bibliothécaire lambda » ou sur le blog personnel de Daniel Bourrion.

La question de fond pourtant réside dans le rôle de la publication pour l’évaluation de la recherche et non dans l’accès aux revues, selon Christophe Péralès, président de l’Association de Directeurs de BU, dans un  billet abondamment commenté. C’est ce que vise à contrôler la stratégie de l’éditeur avec ses produits Scopus ou Scival. Et c’est ce qui doit fonder la réflexion de tous sur les modèles.

Elsevier : un accord est trouvé

0

Logo Elsevier

Au terme de plusieurs mois de négociations, le consortium Couperin en charge de la négociation, l’Agence Bibliographique de l’Enseignement Supérieur opérateur chargé de l’acquisition de la ressource et l’éditeur Elsevier sont arrivés à un accord concernant l’abonnement à la Freedom collection en licence nationale.

Plus de 2300 revues scientifiques publiées par Elsevier, dont plus de 1800 titres actifs en 2014, sont consultables sur l’interface Science Direct. L’ensemble des années disponibles est accessible pour la grande majorité des titres (au contrat courant vient en effet s’adjoindre l’acquisition des archives de la Freedom Collection par ISTEX dans une autre licence nationale).

L’accord est valable pour la période 2014-2018. Il couvre l’intégralité des établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche, de nombreux établissements hospitaliers publics et des agences, ainsi que la Bibliothèque nationale de France.

Pour plus d’information, lire le communiqué de Couperin

Une avalanche d’articles sur vos écrans

0

Brill, Royal Society of Chemistry, Nature et Elsevier : le portefeuille des archives acquises en licence nationale s’étoffe par la signature de quatre nouveaux contrats en janvier 2014.

Photo Zacharie Grossen - Licence CC BY-SA 3.0

Photo Zacharie Grossen – Licence CC BY-SA 3.0

Brill
Le premier contrat, signé avec Brill, offre  les archives de 220 revues en sciences humaines et sociales, droit international, droits de l’homme pour les années  1853 à 2012, ainsi que deux ressources spécialisées : l’encyclopédie des sciences de l’Antiquité New Pauly Online et les recueils de la prestigieuse Académie de droit international de La Haye (jusqu’en 2012). L’université est abonnée depuis cette année aux RCADI pour les années courantes.

RSC
L’accord conclu avec la Royal Society of Chemistry (RSC) met à disposition 118 titres de revues de 1841 à 2010, principalement en chimie.
Pour les années récentes, l’UNS est abonnée au catalogue RSC, et a enrichi son offre cette année à l’ensemble des périodiques et des bases de données de la RSC.

Nature
Le contrat signé avec Nature Publishing Group ouvre quant à lui la totalité des archives, depuis 1869 jusqu’à 2012 inclus, de la prestigieuse revue Nature, ainsi que les archives de sept autres titres spécialisés en immunologie, biologie, chimie, neurosciences :

Elsevier
La licence nationale passée avec Elsevier pour les archives inclut près de 2250 titres publiés des origines (1823) jusqu’en 2001, soit environ 5,7 millions d’articles scientifiques de cet éditeur majeur dans le paysage de l’édition scientifique mondiale, dans toutes les disciplines.

Ces acquisitions sont faites dans le cadre du projet Istex. Un autre volet concerne la mise en place d’une plateforme de consultation des ressources, d’ici fin 2015. Vous trouverez plus d’informations sur cette initiative dans ce billet et sur le site dédié aux licences nationales.

Belles découvertes documentaires !

Istex : le compte à rebours a commencé

0
Image : JulieCarree - Licence CCBY-SA 3.0

Image : JulieCarree – Licence CCBY-SA 3.0

Plus que huit jours…

  • Pour évaluer les ressources en test
  • Pour faire remonter vos besoins et donner votre avis
  • Pour bénéficier ensuite en licences nationales des ressources les plus pertinentes pour votre recherche

Bref… Pour remplir l’enquête ISTEX  à destination des chercheurs

Pour en savoir plus

Aimez-vous ces ressources ?

0

Campagne nationale de tests jusqu’au 31 octobre

 

istex

Après l’enquête de besoin réalisée à l’automne 2012, qui avait permis une première sélection de 25 ressources, ISTEX lance une campagne nationale de tests auprès des chercheurs et enseignants-chercheurs jusqu’au 31 octobre. L’université a été sollicitée par le consortium Couperin pour sensibiliser sa communauté à cette campagne. Les ressources en test sont des archives, corpus ou livres électroniques spécialisés ou des produits documentaires nouveaux sur le marché français. L’objectif est de déterminer des ressources pertinentes pour une acquisition pérenne en licences nationales.

Vous êtes invités à évaluer l’intérêt de ces ressources, et à remplir ensuite une enquête (un formulaire par produit testé). La liste des ressources en test  et l’enquête sont accessibles depuis le campus et en accès distant sur le site d’ISTEX, et le communiqué du projet ici.
Pour certains grands éditeurs (Wiley, Springer, Elsevier…), l’université possède déjà des abonnements à d’autres contenus (revues notamment).  Pour les ebooks Springer ce sont les années 2011-2012 qui sont soumises au test (il y a une licence nationale jusqu’en 2008). L’interface ne permet pas de distinguer d’emblée les ressources en test. Sélectionnez les documents par type et date !

Les tests concernent des archives : pour certains ebooks, l’année courante (2013) n’est pas incluse, et vous n’aurez parfois pas accès aux documents les plus récents  mis en avant sur le site des éditeurs. Vérifiez les périodes concernées sur la liste, et choisissez des documents édités avant 2013 !

Le personnel des bibliothèques et le service de la documentation électronique sont à votre disposition pour vous accompagner dans ces tests.

Ressources Springer en test

0
Washing_Machine

Photo Flickr de The Consumerist – CC-BY-2.0

 

Dans le cadre du projet ISTEX d’acquisition de nouvelles licences nationales, un test est ouvert jusqu’au 31 octobre 2013 pour découvrir  les ebooks 2011-2012 et les protocoles Springer.

Le test doit permettre une évaluation scientifique de ces ressources. Les téléchargements sont  limités à ce cadre (voir les bonnes pratiques  pour l’utilisation des ressources en ligne).

Bonne exploration !

Licences nationales : un investissement d’avenir

0

licences-nationalesLe saviez-vous ? Depuis fin 2011, certaines ressources achetées nationalement et financées à la source par le ministère sont consultables par l’ensemble de la communauté française de l’enseignement supérieur et de la recherche. Ces achats se déroulent maintenant dans le cadre du projet ISTEX, et sont recensés sur le site Licencesnationales.fr.

Quelles sont les ressources disponibles ?
Des archives de périodiques, des séries d’ebooks (Springer lien) et des corpus numérisés anglophones et français : Early English Books Online (EEBO) lien, Eighteenth Century Collections Online (ECCO) lien, Grand Corpus des dictionnaires Garnier lien. Depuis le mois de juillet s’y est adjoint le Grand Corpus des grammaires françaises, des remarques et des traités sur la langue lien.

Où et comment consulter ces ressources?
Concrètement il n’y a aucune différence pour l’instant par rapport aux documents numériques achetés par l’université. Ces ressources sont signalées par le site web des  bibliothèques.
Sur le campus, votre ordinateur sera reconnu automatiquement. De l’extérieur, il faut vous identifier avec le code Sésame ou le login/mot de passe de messagerie Unice.
A terme, il est prévu qu’une interface spécifique, avec des fonctionnalités avancées, soit également mise à disposition dans le cadre du projet Istex.

Pour aller plus loin
Un tutoriel sur l’interface Springer est disponible sur le site des bibliothèques, qui peuvent organiser des formations à la carte en cas de besoin.
L’éditeur Proquest  dispense également en ligne des formations mensuelles à EEBO.

Et après ?
Des négociations sont en cours pour d’autres produits, sélectionnés selon une enquête de besoin auprès des chercheurs.  Cette enquête est disponible sur le site d’Istex (découvrir les premiers résultats et un point sur l’avancée du projet). Des tests seront régulièrement organisés pour évaluer l’intérêt scientifique des produits (jusqu’au 31 octobre 2013, ebooks 2011-2012 et protocoles Springer). Nous vous tiendrons bien sûr informés de toutes les nouvelles ressources disponibles.

Remonter