Articles taggés Presse locale ancienne

Presse numérisée : quelles sont vos attentes ?

Les journaux collectent des informations sur les événements culturels, politiques et sociaux d’une manière très détaillée. Ils ont toujours été un moyen important pour la diffusion des opinions, des œuvres littéraires, des essais et de l’art. Cette richesse thématique les met au centre des préoccupations de quiconque s’intéresse au patrimoine culturel.

Alors que la demande d’accès aux journaux historiques est de plus en plus importante, tant par le grand public que par les nombreux chercheurs qui utilisent ce type de ressources, des millions de pages de journaux conservés dans des bibliothèques européennes ont été numérisés et sont disponibles en ligne, tandis que les bibliothèques nationales intensifient leurs efforts en matière de numérisation.

Dans le cadre du projet NewsEye, a Digital Investigator for Historical Newspapers, la Bibliothèque nationale de France, la Bibliothèque nationale d’Autriche, et la Bibliothèque nationale de Finlande s’associent pour lancer une grande enquête européenne qui vise à déterminer comment les usagers consultent les collections de presse numérisées, ainsi que leurs souhaits quant aux fonctionnalités de recherche.

L’objectif de ce projet est d’offrir aux chercheurs comme au grand public un meilleur accès à la presse historique (1850-1950) sous forme numérique et dans toutes les langues.

Vous pouvez aider en répondant à l’enquête en ligne et/ou en la signalant à vos usagers. Ce questionnaire s’adresse aux utilisateurs réguliers de la presse numérisée : il cherche à cerner les habitudes d’usage, de recherche, mais aussi les améliorations qui pourraient être utiles. N’hésitez pas à faire passer l’information, c’est le moment d’exprimer vos souhaits !

Photo Milner Moshe, GPO. http://www.flickr.com/people/69061470@N05 [CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons]

Le projet NewsEye est financé par le programme cadre de recherche et innovation Horizon 2020 de l’Union européenne. Son but est d’améliorer l’accès aux contenus numérisés, mais aussi les possibilités de recherche à l’intérieur des bibliothèques numériques.

 

Retour sur la 6e Journée annuelle du Sudoc-PS Paca/Nice (novembre 2018)

Portrait. Thomas Leth-Olsen (Flickr, CC BY 2.0).

La 6e Journée annuelle du Centre du Réseau Sudoc-PS PACA/Nice s’est déroulée le mardi 6 novembre dernier. Nous étions reçus par la Bibliothèque Louis Nucéra (Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale de Nice), où de nombreux collègues se sont mobilisés pour nous offrir le meilleur accueil. Merci à eux/elles !

La journée a rassemblé 54 participants venus de 28 établissements des Alpes-Maritimes, du Var, et de Monaco.

Après une présentation des actualités du Réseau, nous avons fait un point d’étape sur le projet de développement de notre interface de visualisation des données du réseau, pour une amélioration du signalement et une valorisation des collections de presse locales rares (unicas) et anciennes. Nous avions exposé les contours de ce projet lors de la Journée annuelle 2017, et depuis 3 billets ont été publiés sur ce blog pour vous tenir au courant de son évolution. Vous pouvez vous reporter au tout dernier billet (3/5) pour la synthèse de ce qui a été dit le 6 novembre.

Ensuite, les participants ont pu assister à une table ronde « retours d’expériences » autour de 3 projets régionaux de numérisation de collections :

Chaque intervenant a pu aborder les questions de choix et de préparation des collections, de procédure en lien avec le prestataire, de mise à disposition du public via une interface en ligne, etc.

L’après-midi, les participants ont pu visiter les locaux de la Bibliothèque Nucéra (Tête carrée, salles de lecture, bibliobus, magasins et collections…), mais aussi la Bibliothèque d’étude et du patrimoine Romain Gary (bd Dubouchage), tout récemment rénovée.

Toute l’équipe du Centre du Réseau Sudoc-PS Paca/Nice espère vous retrouver nombreux lors de notre prochaine édition en 2019 !

Pour ceux/celles qui ne l’ont pas encore complété, notre enquête de satisfaction est toujours accessible. Vous pouvez aussi exprimer vos souhaits de thématiques à aborder pour la prochaine Journée Sudoc-PS. Merci d’avance !

 

Retour sur la 5e Journée annuelle du réseau Paca/Nice (novembre 2017)

La 5e Journée du Centre Régional Sudoc-PS Paca/Nice s’est déroulée le jeudi 9 novembre dernier. Pour la 1ère fois le CR a « exporté » la rencontre hors de Nice, puisque nous étions reçus par la bibliothèque municipale « Villa Saint-Hilaire » de Grasse. Un grand merci à l’ensemble de l’équipe qui a travaillé avec enthousiasme et efficacité pour recevoir chaleureusement tous les participants !

La journée a rassemblé 49 personnes, venues de 20 établissements différents, de Monaco à Toulon.

La nouvelle convention signée avec l’ABES pour 2018-2020 a été présentée, avec les projets du Centre Régional organisés autour de deux axes : Animation du réseau et Valorisation des collections.

Chacun a ensuite pu assister à 3 ateliers d’information :

Ces 2 derniers ateliers sont liés à un travail que le CR prévoit de mettre en œuvre entre 2018 et 2020, visant à valoriser les collections de presse locale ancienne conservées dans les établissement du CR Paca/Nice (comme détaillé dans notre précédent billet sur la nouvelle convention triennale signée avec l’Abes).

La journée s’est terminée par la visite, au choix des participants, de l’un des 3 établissements grassois du CR : la Villa Saint-Hilaire (son récent réaménagement et ses collections patrimoniales d’exception), le Musée International de la Parfumerie et son centre de documentation, le Musée d’Art et d’Histoire de Provence et son centre de documentation.

Toute l’équipe du Centre Régional Paca/Nice espère vous retrouver nombreux lors de notre prochaine édition en 2018 !

Villa Saint-Hilaire, 9 novembre 2017 (Photo A. Pandelé)

 

Le patrimoine régional à l’honneur avec la Bibliothèque du Chevalier de Cessole

Inaugurée en 1937, la bibliothèque du Chevalier de Cessole est actuellement installée au 3ème étage du Musée Masséna et accessible aux chercheurs sur rendez-vous. C’est à ce musée que Victor de Cessole (1859-1941) décida de léguer en 1936 l’ensemble de sa bibliothèque familiale. L’acte de donation du 15 mars 1933 est assorti de « conditions absolues et déterminantes » : « la bibliothèque devra être installée, conservée et mise en valeur dans une salle spéciale du Musée Masséna, qui ne pourra jamais être désaffectée et dont le contenu ne pourra pas être dispersé, elle portera le nom du Chevalier Victor de Cessole. Cette bibliothèque et ces collections devront être mises à la disposition du public gratuitement, ne pourront jamais être fusionnées avec d’autres bibliothèques, aucune pièce ne pourra en être détachée ni prêtée… »

Le Carillon de Nice (Photo E. Rauzy)

Le Carillon de Nice (Photo E. Rauzy)

Les Spitalieri de Cessole, vieille famille niçoise, ont constitué cette bibliothèque sur trois générations. Hilarion (1776-1845), président du Sénat de Nice, a mis l’accent sur les livres de droit et d’archéologie. Avec Henry, ami du bibliographe Jacques-Charles Brunet et véritable créateur de la bibliothèque familiale, les éditions rares et bibliophiliques ont été privilégiées. Avec Victor (1859-1941), ce seront le régionalisme et la montagne.

La donation Cessole compte :

– 1825 ouvrages généraux et bibliophiliques

– 1795 livres sur la Provence, la Savoie et l’Italie du Nord

– 5719 sur le comté de Nice et la Côte d’Azur

– 250 manuscrits

– 175 titres de journaux

– des pièces d’archives privées

– 1400 cartes et plans dont 54 manuscrits

– environ 700 estampes

Le don prestigieux du Chevalier a conduit d’autres érudits locaux à donner leur bibliothèque régionaliste et leurs archives. Un deuxième fonds s’est ainsi formé et s’accroît régulièrement, conservé dans des magasins. Il comprend plus de 10 000 ouvrages régionalistes, 150 titres de revues, des cartes, estampes, tirages photographiques, cartes postales, plaques de verre de Giletta, et des dossiers documentaires thématiques. Un budget d’acquisition permet l’enrichissement des collections de cette bibliothèque régionaliste et patrimoniale unique. La Bibliothèque de Cessole détient également deux fonds d’archives privées.

Les collections sont en cours d’informatisation dans le catalogue collectif de la BMVR de Nice. Un important travail de classement, inventaire, indexation, cotation et protection des documents (afin d’en assurer une bonne conservation) est mené depuis plusieurs années. Tous les livres anciens sont catalogués. Chaque année, l’équipe se consacre au traitement d’un type de document : en 2015, c’était les plaques photographiques. En 2016, place au traitement des périodiques : inventaire et signalement des journaux de la bibliothèque (notamment les périodiques locaux et anciens, précieux ou rares, dont il faudra demander la numérotation ISSN rétrospective afin de les identifier de manière unique).

Retrouvez toutes les informations sur cette bibliothèque ici (fonds conservés, historique, accès, etc).

Bibliothèque du Chevalier de Cessole : salle de travail (Photo E. Rauzy)

Bibliothèque du Chevalier de Cessole : salle de travail (Photo E. Rauzy)

 

La presse locale ancienne à portée de clic !

See page for author [CC BY 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/4.0)], via Wikimedia Commons

See page for author [CC BY 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/4.0)], via Wikimedia Commons

La BnF vient de lancer un nouveau site consacré à la Presse locale ancienne, publiée en France depuis les origines de la presse jusqu’en 1944. Il s’agit de journaux d’information générale et de presse politique, sociale, économique, culturelle, religieuse… à caractère exclusivement local.

Le site propose de nombreux modes de recherche complémentaires : par ville, période chronologique, thématique, tendance politique, langue régionale… Ou encore tout simplement en cliquant directement sur la carte de France (les départements d’outre-mer ne sont pas oubliés).

On peut aussi ne sélectionner que les journaux déjà numérisés. Ils sont accessibles directement via ce site, sorte de « guichet unique » pour accéder aussi bien aux numérisations de Gallica qu’à celles d’autres bibliothèques numériques.

L’histoire de chaque revue est décrite dans une notice la plus complète possible, qui signale aussi ses localisations grâce aux liens avec le catalogue SUDOC.

Ainsi, le travail de signalisation réalisé par le réseau Sudoc-PS bénéficie d’un nouvel outil de valorisation.

Résultats 06

Haut de page