Articles taggués environnement

Du littoral aux abysses, le 8 juin 2019 : retour sur la campagne d’exploration RAMOGE

0

Une journée de sensibilisation « Du littoral aux abysses » se tiendra le 8 juin à Cannes, à l’occasion de la Journée mondiale des Océans. A l’initiative de l’Accord RAMOGE, avec son partenaire le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement Iles de Lérins et Pays d’Azur (CPIE), et de la Ville de Cannes, cet évènement permettra de sensibiliser le grand public à la beauté et à la fragilité du monde sous-marin. Les associations NaturDive, Méditerrranée 2000, le Conseil Scientifique des Iles de Lérins, les campagnes Ecogestes Méditerranée et Inf’eau Mer, s’associent activement à cette initiative.

L’Espace Miramar (35 rue Pasteur à Cannes) accueillera la journée qui s’articulera autour de conférences, tables rondes, stands, exposition, projection de film, pour vous immerger progressivement dans le monde sous-marin :

  • Le matin, à partir de 10 heures, l’Espace Miramar accueillera différentes tables rondes qui permettront d’appréhender le monde sous-marin peu profond et proche de nos côtes. Les différents acteurs présenteront leurs actions, de la science participative, aux campagnes de préservation du milieu marin menées par les associations locales et les collectivités territoriales.
  • A 14h30, les scientifiques de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB), de l’IFREMER, du CPIE, du CSM et de la Direction de l’Environnement de Monaco, de l’Université de Gênes, de l’Instituto Superiore per la Protezione e la Ricerca Ambientale (ISPRA), et du GIS Posidonie, qui ont pris part à la campagne océanographique d’exploration de l’Accord RAMOGE, menée en 2018 dans les zones profondes d’intérêt écologique, présenteront les différents résultats de cette expédition. Ils dévoileront les nombreuses découvertes de cette aventure humaine et scientifique, relatifs aux habitats et la biodiversité, et les menaces des pressions liées aux activités humaines qui pèsent sur ces milieux. De plus, les géologues qui ont pu bénéficier de nouvelles observations de ces abysses grâce à cette exploration viendront raconter l’histoire de cette géologie singulière.
  • A 18 heures sera projeté le film documentaire « Méditerranée » réalisé par Jérôme

Manifestation gratuite et ouverte à tous.

Affiche « Du littoral aux abysses »

Ils n’ont pas attendu la COP21 pour agir

0

La COP21 a refermé ses portes ce week-end, satisfaisant les uns et décevant les autres… Loin de cette gigantesque machinerie, des particuliers lancent des initiatives singulières qui mettent en oeuvre des valeur d’économie des ressources, de travail collaboratif, de circuits courts, etc. Ces initiatives extrêmement diverses peuvent devenir des sources d’inspiration dans notre quotidien, et nous aider à imaginer des alternatives innovantes. Difficile de choisir un échantillon représentatif, tant les projets foisonnent dans des domaines très divers (comme le montre notamment le film Demain, qui met en lumière la créativité et le dynamisme des individus face au défi climatique). Nous avons choisi d’en présenter quelques uns dans ce billet.

Tiny house, Portland, by Tammy. Flickr, CC-BY.

Le mouvement Alternatiba, engagé dans une démarche militante avec l’organisation de manifestations alternatives, organise des Villages dans toute la France et en Europe qui deviennent une vitrine privilégiée pour des « eco-citoyens » qui peuvent ainsi partager leur démarche. On y découvre par exemple Laëtitia Dupé qui a adapté le concept de tiny house pour fabriquer sa tiny house-baluchon : il s’agit de vivre dans une maison très petite (moins de 20 m²) mais bien conçue et économe, de manière à pouvoir rediriger son temps et son argent vers autre chose que le remboursement d’un emprunt immobilier, l’aménagement et l’entretien d’un grand espace de vie.

Le mouvement participatif indépendant des Incroyables Comestibles milite pour que les citoyens se réapproprient les espaces publics et les transforment en jardins potagers, cultivés par toute personne volontaire pour devenir un « jardinier solidaire ». Les fruits et légumes ainsi cultivés appartiennent à tous, visant une plus grande autonomie alimentaire et la diffusion de produits sains.

Le projet Fermes d’avenir veut montrer qu’une autre agriculture est possible loin de l’intensif, sur de petites surfaces, en permaculture (biologique, durable, et très économe en énergie). 13 fermes d’avenir ont été sélectionnées pour cette expérimentation qui a aussi des ambitions politiques et sociétales. Le projet met à la disposition de tous une boîte à outils qui aide à se lancer (et peut même être utile aux modestes jardiniers du dimanche). On peut aussi apprendre sur place en devenant bénévole dans une des fermes.

Enfin, un projet étonnant : Nemo’s garden, lancé il y a 3 ans par une poignée de plongeurs italiens décider à tenter l’agriculture sous-marine. De grandes « cloches » ont été installées à 8 mètres de profondeur, créant un environnement où les plantes s’épanouissent en quasi autonomie (eau, atmosphère…) et sans produits phytosanitaires car à l’abri de toute agression ou pollution. Cette expérience est un espoir pour des pays où les conditions climatiques rendent la culture traditionnelle très difficile.

Italy's Project coordinator of Nemo's Garden, Gianni Fontanesi check immerged Biospheres on June 27, 2015 in Noli. 3 biospheres with air welcome seeds of basilic and others green plants to study their grows immerged at 8m in complete autonomy thanks to the natural Photosyntesis process, protected from any pollution from the outdoor plantations. This project is part of the Italian Pavillon theme at the EXPO2015 , "how to feed the planet". AFP PHOTO OLIVIER MORIN

Italy’s Project coordinator of Nemo’s Garden, Gianni Fontanesi check immerged Biospheres on June 27, 2015 in Noli. 3 biospheres with air welcome seeds of basilic and others green plants to study their grows immerged at 8m in complete autonomy thanks to the natural Photosyntesis process, protected from any pollution from the outdoor plantations. This project is part of the Italian Pavillon theme at the EXPO2015 , « how to feed the planet ». AFP PHOTO OLIVIER MORIN

 

N’hésitez pas à venir vous documenter à la BU Sciences, où vous trouverez de nombreux ouvrages et DVD sur l’écologie, l’environnement, et le développement durable.

Remonter