Articles taggués santé

Atlas national de la démographie médicale

biology-220005_640

Image : PublicDomainPictures (Pixabay) cc-0

Malgré la stabilité des effectifs de médecins, l’offre de soins de proximité appelle à la vigilance.

Le Conseil National de l’Ordre des Médecins publie son 8ème Atlas national de la démographie médicale, réalisé à partir des chiffres du Tableau de l’Ordre au 1er janvier 2014. Le nombre de médecins est globalement stable, mais l’offre de soins de proximité se raréfie et appelle à la vigilance dans certains territoires. Plusieurs tendances se confirment par ailleurs : le visage des médecins en 2014 est plus sénior, plus féminin, plus spécialisé.

Consultez l’intégralité de la nouvelle édition de cet Atlas de la démographie médicale directement en ligne, ou téléchargez-le sur ce lien.
Le site de l’Ordre propose également une cartographie interactive de la démographie médicale en France.

DSM-V : Vol au dessus d’un nid de questions

Référencer et classifier les troubles mentaux et organiser un langage unique pour l’ensemble des professionnels de la santé mentale, tel est l’objectif du DSM (Diagnostic and Statistical Manuel of Mental Disorders), le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, élaboré par la Société Américaine de Psychiatrie (APA).

La dernière version (la cinquième) de cette « bible » de la psychiatrie fait l’objet de nombreux débats et critiques, et tout particulièrement l’emprise des laboratoires pharmaceutiques sur les spécialistes chargés de sa rédaction, et l’élaboration de classifications arbitraires et sans fondement scientifique des « maladies ».

dsmill

Deux aspects du DSM-V sont notamment à retenir :

  • Nouvelles maladies : de nouveaux troubles mentaux font leur apparition dans cette cinquième version du DSM. Depuis la tristesse extrême après un décès jusqu’au grattage de la peau du visage (dermatillomanie), tout semble motif à diagnostiquer (et soigner…) des dispositions assez naturelles en somme.
  • Cotation des symptômes : la version antérieure du manuel (DSM-IV) catégorisait les symptômes en 5 axes (Axe 1 : troubles cliniques – anxiété – …, Axe 2 : troubles de la personnalité, etc…). La nouvelle version propose de les coter sur une échelle de sévérité. Les détracteurs dénoncent alors une ouverture vers de nouveaux marchés car, à chaque palier de l’échelle, le DSM-V fait correspondre un médicament.

Alors, faut-il se passer du DSM-V ? Difficile… Pourtant, il faut savoir que des alternatives existent, avec d’autres critères :

– Classification du Pr. Misès : Classification française des troubles mentaux de l’enfant et de l’adolescent – R-2012 (CFTMEA). 5e édition. EHESP, 2012

– Le P.D.M. américain : The Interdisciplinary Council on Development and Learning (ICDL), 2006

– L’ Operationalized Psychodynamic Diagnosis (OPD-2) allemande (Hogrefe & Huber Publishers, 2008).

 

Santé jeunesse

Parce qu’en analysant la santé des jeunes d’aujourd’hui, c’est la santé des adultes de demain que l’on peut anticiper, l’Institut national de prévention et d’éducation de la santé (INPES) publie le baromètre santé des jeunes.

Ce document apporte une meilleure connaissance des comportements santé de ce public et un suivi de leur évolution dans le temps. Ces données s’avèrent indispensables pour mettre en place des actions adaptées aux enjeux de santé qui leur sont spécifiques.

Téléchargez gratuitement Les comportements de santé des jeunes sur le site de l’INPES.

 

BSJ2010

Tout ce que vous avez voulu savoir sur les médicaments sans oser le demander…

Prévue par la loi du 29 décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament (CSS, art. L. 161-40-1) à la suite de l’affaire du Mediator, la base publique de données sur les médicaments est désormais accessible : www.medicaments.gouv.fr.

arton13803

Parmi les informations disponibles, figurent la composition en substances actives, les différentes présentations commercialisées, les conditions de prescription et de délivrance, les indications thérapeutiques, le prix de vente et le taux de remboursement, mais aussi les niveaux de service médical rendu (SMR) et d’amélioration du service médical rendu (ASMR).

Un site utile aussi bien pour les professionnels que pour le grand public !

Remonter