Articles taggés visite des bibliothèques du réseau

 

Le Centre d’études sur la Seconde Guerre Mondiale entre dans le réseau

Entrée de la Maison des associations

Le 36 bis du boulevard Risso à Nice abrite depuis 1995 une Maison des Associations thématique autour de l’armée et la nation, la guerre, les anciens combattants, le devoir de mémoire. Parmi ces associations, un centre de documentation est spécifiquement dédié à la Seconde Guerre Mondiale. L’équipe du Sudoc-PS a eu le plaisir de visiter ce centre, qui rejoint à la fois le réseau des bibliothèques associées de la BMVR de Nice et le Sudoc-PS.

Le Centre d’études sur la Seconde Guerre Mondiale (C.E.SE.GU.MO) est géré et animé bénévolement par Thierry Breuil, président de cette association créée en 2011 dans le but de constituer un fonds documentaire spécialisé, mais aussi d’organiser des conférences thématiques proposées par des spécialistes. L’association organise également 1 fois par an un voyage sur un site historique lié à la Seconde Guerre Mondiale.

Le fonds documentaire est composé d’environ 800 livres, 2 abonnements à des revues très spécialisées et de qualité, mais aussi des archives personnelles (veuves de guerre, STO, etc) et des journaux d’époque. Une cinquantaine de revues sont conservées, et dépouillées par Thierry Breuil selon un système de mots-clés personnel. Le Centre dispose d’un budget d’acquisition pour faire vivre le fonds. Il accepte également les dons choisis.

Permanence C.E.SE.GU.MO

Parmi les livres on trouve aussi bien des ouvrages récents que des classiques, permettant d’étudier l’évolution de la perception du sujet au fil du temps. Ils abordent tous les thèmes liés à la Seconde Guerre Mondiale : matériel de guerre, nazisme, camps de concentration, biographies, etc. Des bandes dessinées sont également à disposition, notamment pour servir de base à des ateliers accueillant des classes.

Avec l’aide de Michèle Gonin (BMVR de Nice), Thierry Breuil apprend à traiter les documents dans le catalogue de la BMVR afin d’offrir une meilleure visibilité au fonds.

Informations pratiques : le Centre est ouvert à tous les vendredis après-midi, mais aussi sur rendez-vous. Il participe au Service du Prêt entre bibliothèques (PEB). Le prêt d’ouvrages et la constitution de dossiers documentaires est réservé aux adhérents de l’association (cotisation annuelle 10€).

 

 

Bienvenue au Centre International d’Art contemporain de Carros

Le réseau Sudoc-PS PACA/Nice a le plaisir d’accueillir un nouvel établissement : le Centre de documentation du CIAC (Centre International d’Art contemporain), installé dans le Château de Carros Village. Pour accéder à la salle de consultation des collections documentaires du CIAC, il faut tout d’abord parcourir les vastes salles rénovées du Château, où les expositions temporaires d’artistes contemporains côtoient les collections permanentes du musée.

Neal Beggs, CIAC-Carros (2013). Crédits photo CIAC

L’équipe du Sudoc-PS a rendu visite à Claire Quaroni, responsable du Centre de documentation, documentaliste spécialisée et experte dans l’Art contemporain. Elle travaille dans ce centre depuis 1999. Elle a ainsi connu les deux chantiers de rénovation du Château (1998 et 2007) qui font aujourd’hui de ce Centre d’art un magnifique lieu d’exposition et de conservation de ressources documentaires.

Le précédent Directeur du Centre, M. Frédéric Altmann, a fait don de ses archives personnelles, composées notamment de catalogues d’expositions d’artistes régionaux et d’exemplaires de revues rares. Les collections du centre de documentation sont ainsi riches de nombreux catalogues d’expositions, mais aussi de monographies reçues en don ou acquises via une politique d’achat active, tout particulièrement autour des parcours des artistes, et des ouvrages plus généraux sur l’art. On trouve également des dossiers de presse, des photographies, archives, etc. Environ 8000 documents sont aujourd’hui recensés dans un catalogue informatisé.

Par ailleurs, Claire Quaroni fournit un travail méticuleux sur la constitution de dossiers d’artistes (lettres, articles de presse, cartons d’invitation, photos…).

Les périodiques ont également leur place, avec 6 abonnements vivants, mais aussi d’autres titres conservés qui feront l’objet d’un inventaire afin d’enrichir le catalogue national Sudoc.

L’entrée du centre est libre et gratuite, avec une salle de travail et un photocopieur à disposition du public. Claire Quaroni, parfaite connaisseuse des collections du centre, fournira une aide précieuse dans la recherche documentaire.

L’offre d’accueil est complétée par un Service des publics géré par Christine Enet Lopez, qui organise des visites d’expositions, des ateliers d’arts plastiques, l’accueil de classes, la préparation de dossiers pédagogiques, etc.

Merci à Claire Quaroni et Christine Enet Lopez de nous avoir fait découvrir ce lieu entre histoire et innovation artistique.

CIAC Carros (façade sud). Crédits photo CIAC

 

Visite à la Tête Carrée

Portrait. Thomas Leth-Olsen (Flickr, CC BY 2.0).

La fameuse Tête Carrée sculptée par Sacha Sosno est l’une des vues les plus emblématiques de Nice. Mais tout le monde ne sait pas qu’elle abrite les bureaux de notre Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale (BMVR) ! C’est là que s’effectue une grosse partie du travail interne. On y trouve notamment le service des périodiques et références, composé de 9 personnes, dirigé depuis peu par Brigitte Sagot et son adjointe Valérie Ammirati. Notre équipe a eu le plaisir de les rencontrer en janvier dernier.

Le signalement des collections conservées est la mission principale du service : au niveau local dans leur système de gestion Aloès, mais aussi au niveau international via le Sudoc. Pour cela l’équipe utilise l’application Colodus, et a totalement abandonné l’utilisation de WinibW qu’elle utilisait auparavant. La mise à jour régulière des mentions de lacunes est une priorité, d’autant que la BMVR est Pôle de conservation au niveau régional pour un certain nombre de revues.

Comme on peut l’imaginer, la BMVR est un partenaire privilégié pour le Centre Régional Sudoc-PS PACA/Nice. Riche de 529 abonnements vivants, tête de réseau pour un nombre important de bibliothèques associées, la BMVR a depuis de nombreuses années tissé des liens rapprochés avec nos services de signalement des périodiques en BU. Elle entretient aussi une activité soutenue dans la réception et le traitement de dons. C’est ainsi que la médiathèque de Draguignan doit donner 85 mètres linéaires d’exemplaires de périodiques. La BMVR a également été démarchée par la médiathèque de Monaco pour un nombre conséquent de périodiques.

Cette année, le service des périodiques de la BMVR travaille à un projet ambitieux : le réaménagement complet des espaces dévolus aux revues dans la bibliothèque ! Saluons ce dynamisme, qui vise à permettre une meilleure visibilité des revues, un signalement plus élaboré, et des animations ciblées autour des périodiques avec des écoles primaires et des collèges.

Nous ne manquerons pas de visiter ce nouvel espace lorsqu’il sera mis en place !

 

La bibliothèque du Jardin botanique de Nice

En novembre dernier l’équipe du Centre régional Sudoc-PS a visité la bibliothèque du Jardin botanique de Nice. Nous avons rencontré Agathe Pharisien qui gère la bibliothèque au quotidien sous le direction de Jean-Michel Meuriot, présent depuis de nombreuses années.

Agathe a évoqué son parcours et le périmètre de son poste : « Je ne suis pas diplômée dans le domaine de la documentation. A la base mon poste au sein du jardin est porté sur le côté administratif, alors je bénéficie de l’aide d’Elise Carbou, Assistante de Conservation à la Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale de Nice, qui vient régulièrement m’aider sur place. Aussi, Je me suis inscrite à plusieurs formations pour me sentir plus confiante et efficace dans ce rôle qui me tient à cœur, celui de mettre en ordre et en valeur les ressources documentaires du jardin. »

Agathe Pharisien organise une collection de périodiques à caractère scientifique, essentiellement autour de la botanique, et plus largement les sciences naturelles. Les collections proviennent du monde entier, pour la plupart en français mais aussi en langues étrangères (anglais, espagnol, japonais, etc). Elle fait depuis plusieurs mois un gros travail d’inventaire, de suivi et de mise à jour des états de collection. 50 titres sont actuellement signalés dans le Sudoc, ce qui représente environ la moitié des revues possédées.

Par ailleurs, l’établissement traite de nombreux dons d’ouvrages de plusieurs bibliothèques, la BMVR de Nice et le Parc Phoenix notamment (2000 monographies environ, en cours de signalement par Elise Carbou).

La bibliothèque possède des collections bien spécifiques tels des herbiers, avec des dizaines de milliers d’échantillons. Également, la bibliothèque participe activement à un réseau d’échanges internationaux de graines, ce qui permet un enrichissement des collections vivantes du Jardin botanique. Elle édite pour cela un Index Seminum, catalogue bisannuel des graines proposées à l’échange.

L’établissement est une bibliothèque associée de la BMVR, signalant à ce titre ses collections dans son catalogue commun. Pour aller plus loin, la BMVR propose un historique et une présentation détaillée de cette bibliothèque et ses collections via son site web.

Jardin botanique – Nice (Photo A. Pharisien)

 

Une Société savante à Draguignan

En juin dernier l’équipe du Sudoc-PS a visité la Société d’Études Scientifiques & Archéologiques de Draguignan et du Var.

Trois collègues de cette société savante étaient présents lors de la journée annuelle du réseau le 4 novembre dernier. Ils vous ont présenté leur bibliothèque et sont intervenus sur la thématique des dons et échanges de périodiques.

Créée le 20 août 1855 par quelques notables de Draguignan, et reconnue d’utilité publique le 8 août 1876, la Société d’Études est une « Société savante », association à but culturel.

Ses objectifs sont :

  • l’étude, la sauvegarde, la mise en valeur et la protection du patrimoine de Draguignan, du Var et de la Provence
  • la publication d’ouvrages sur ces sujets, et la gestion d’une bibliothèque datant de sa création, enrichie par des échanges et dons de revues avec des Sociétés savantes françaises et étrangères, et par des échanges et achats d’ouvrages
  • l’aide à la recherche du point de vue des sciences humaines, physiques, naturelles, historiques, archéologiques, de la littérature et du folklore

Son fonds documentaire, riche de 450 titres de revues et d’environ 4 000 livres, est consultable sur place.

La Société publie régulièrement et depuis son origine un Bulletin, composé d’articles retenus par un comité de lecture. Les 87 tomes du bulletin sont mis à la disposition du public dans ses locaux.

La bibliothèque de la Société d’Études Scientifiques & Archéologiques de Draguignan et du Var est entrée dans le réseau Sudoc-PS en 2007, et signale dans le Sudoc ses 450 revues. Elle met à jour ses états de collection via l’outil Colodus.

Des conférences, accessibles librement, sont organisées tous les mois par des chercheurs, des spécialistes, des étudiants ou des amateurs éclairés.

Société d'Etudes de Draguignan

Société d’Études Scientifiques & Archéologiques de Draguignan et du Var. Photo E. Rauzy.

 

La Bibliothèque du Sénat de Nice : tout sur le bâti niçois

Vue depuis la Bibliothèque du Sénat de Nice. Photo E. Rauzy.

Vue depuis la Bibliothèque du Sénat de Nice. Photo E. Rauzy.

En juin dernier l’équipe du Sudoc-PS a visité la Bibliothèque du Sénat de Nice. Située dans la Vieille Ville, dans le bâtiment de l’ancien Sénat de Nice, sa mise en place n’est pas encore tout à fait achevée mais elle reçoit déjà des étudiants stagiaires et des chercheurs sur rendez-vous.

Son fonds documentaire, riche d’environ 2000 documents, comprend notamment de nombreux titres en architecture régionale, domaine peu développé dans les autres bibliothèques de la ville.

Installée à côté des bureaux du Service du Patrimoine, cette bibliothèque est spécialisée dans tout ce qui concerne le bâti de notre région, le patrimoine architectural, mais aussi les arts décoratifs, le paysage et l’environnement. Bibliothèque vivante, les achats réguliers de documents très spécialisés sont également accompagnés de nombreux dons, notamment de mémoires universitaires de niveau Master et d’échanges raisonnés avec d’autres bibliothèques associées.

Jean-Paul Potron, bibliothécaire responsable de l’établissement, souhaite que ce lieu s’ouvre au public. L’intégration toute récente dans le réseau Sudoc-PS et le signalement des périodiques via le Sudoc est un nouveau pas vers une meilleure visibilité des collections de la bibliothèque et un plus grand rayonnement.

L’établissement est une bibliothèque associée de la BMVR. Aussi, la Ville de Nice apporte son soutien dans ce processus : notre collègue Elise Carbou travaille une journée par semaine au signalement des collections afin de les rendre visibles au public dans les catalogues.

En parallèle avec son travail à la bibliothèque, Jean-Paul Potron et son équipe réalisent un méticuleux travail d’inventaire du bâti niçois. La bibliothèque peut ainsi être une aide précieuse pour les chercheurs dans le domaine du patrimoine architectural local.

 

La bibliothèque du Service d’Archéologie de la Métropole Nice Côte d’Azur/Ville de Nice

La bibliothèque du Service d’Archéologie de Nice, devenue service de la Métropole Nice Côte d’Azur depuis 2015, est installée dans un endroit pour le moins atypique puisqu’il s’agit d’un ancien garage sur 3 étages. Le lieu abrite cette bibliothèque très spécialisée, mais aussi les bureaux du Service et tout le matériel nécessaire aux archéologues.

Bibliothèque associée de la BMVR, elle propose près de 4000 ouvrages et une dizaine de titres de périodiques. La bibliothèque est très utilisée par les archéologues qui travaillent dans le service : ils rédigent de nombreux rapports archéologiques et ont besoin en permanence de se référer à leur documentation.

Située au centre de la pièce principale, la bibliothèque utilise une classification spécifique adaptée à l’archéologie. Elle est de première importance également pour les nombreux contractuels qui travaillent temporairement sur une mission.

Fabien Blanc-Garidel, Conservateur du Patrimoine et Chef du Service Archéologie, a un réel souci de faire vivre cette bibliothèque et son fonds. Dans cette optique, l’intégration récente au réseau Sudoc-PS permet le signalement des périodiques au niveau national, ce qui leur apporte une visibilité et une valeur ajoutée. Par ailleurs, la collaboration avec la Ville de Nice est très concrète puisque notre collègue Elise Carbou (BMVR) vient apporter son savoir-faire une journée par semaine pour cataloguer le fonds.

Le dynamisme de l’activité archéologique sur Nice et ses environs met en lumière la richesse de notre histoire. La documentation est un appui indispensable dans cette démarche.

Par Patrice Semeria [Public domain], via Wikimedia Commons

Par Patrice Semeria [Public domain], via Wikimedia Commons

 

Le patrimoine régional à l’honneur avec la Bibliothèque du Chevalier de Cessole

Inaugurée en 1937, la bibliothèque du Chevalier de Cessole est actuellement installée au 3ème étage du Musée Masséna et accessible aux chercheurs sur rendez-vous. C’est à ce musée que Victor de Cessole (1859-1941) décida de léguer en 1936 l’ensemble de sa bibliothèque familiale. L’acte de donation du 15 mars 1933 est assorti de « conditions absolues et déterminantes » : « la bibliothèque devra être installée, conservée et mise en valeur dans une salle spéciale du Musée Masséna, qui ne pourra jamais être désaffectée et dont le contenu ne pourra pas être dispersé, elle portera le nom du Chevalier Victor de Cessole. Cette bibliothèque et ces collections devront être mises à la disposition du public gratuitement, ne pourront jamais être fusionnées avec d’autres bibliothèques, aucune pièce ne pourra en être détachée ni prêtée… »

Le Carillon de Nice (Photo E. Rauzy)

Le Carillon de Nice (Photo E. Rauzy)

Les Spitalieri de Cessole, vieille famille niçoise, ont constitué cette bibliothèque sur trois générations. Hilarion (1776-1845), président du Sénat de Nice, a mis l’accent sur les livres de droit et d’archéologie. Avec Henry, ami du bibliographe Jacques-Charles Brunet et véritable créateur de la bibliothèque familiale, les éditions rares et bibliophiliques ont été privilégiées. Avec Victor (1859-1941), ce seront le régionalisme et la montagne.

La donation Cessole compte :

– 1825 ouvrages généraux et bibliophiliques

– 1795 livres sur la Provence, la Savoie et l’Italie du Nord

– 5719 sur le comté de Nice et la Côte d’Azur

– 250 manuscrits

– 175 titres de journaux

– des pièces d’archives privées

– 1400 cartes et plans dont 54 manuscrits

– environ 700 estampes

Le don prestigieux du Chevalier a conduit d’autres érudits locaux à donner leur bibliothèque régionaliste et leurs archives. Un deuxième fonds s’est ainsi formé et s’accroît régulièrement, conservé dans des magasins. Il comprend plus de 10 000 ouvrages régionalistes, 150 titres de revues, des cartes, estampes, tirages photographiques, cartes postales, plaques de verre de Giletta, et des dossiers documentaires thématiques. Un budget d’acquisition permet l’enrichissement des collections de cette bibliothèque régionaliste et patrimoniale unique. La Bibliothèque de Cessole détient également deux fonds d’archives privées.

Les collections sont en cours d’informatisation dans le catalogue collectif de la BMVR de Nice. Un important travail de classement, inventaire, indexation, cotation et protection des documents (afin d’en assurer une bonne conservation) est mené depuis plusieurs années. Tous les livres anciens sont catalogués. Chaque année, l’équipe se consacre au traitement d’un type de document : en 2015, c’était les plaques photographiques. En 2016, place au traitement des périodiques : inventaire et signalement des journaux de la bibliothèque (notamment les périodiques locaux et anciens, précieux ou rares, dont il faudra demander la numérotation ISSN rétrospective afin de les identifier de manière unique).

Retrouvez toutes les informations sur cette bibliothèque ici (fonds conservés, historique, accès, etc).

Bibliothèque du Chevalier de Cessole : salle de travail (Photo E. Rauzy)

Bibliothèque du Chevalier de Cessole : salle de travail (Photo E. Rauzy)

 

Entre Ciel et Mer… La Bibliothèque diocésaine de Nice

Bibliothèque diocésaine de Nice. (Photo E. Rauzy)

Extérieurs de la Bibliothèque diocésaine de Nice. (Photo E. Rauzy)

La Bibliothèque diocésaine de Nice bénéficie d’un emplacement privilégié : face à la mer, entre le port et le Cap de Nice… Mgr Galvano a bien choisi son emplacement en 1840 lorsqu’il décide de faire construire un séminaire. La bibliothèque de l’institution sera inaugurée en 1935 par Mgr Rémond, qui souhaite qu’elle devienne « un foyer de sciences ecclésiastiques et d’histoire religieuse locale ouvert aux laïques comme aux clercs ».

Aujourd’hui Gilles Bouis, archiviste et bibliothécaire diocésain, gère avec un sens aigu de la mémoire et de la modernité cette bibliothèque de conservation riche de plus de 60 000 documents.

Spécialisé en sciences ecclésiastiques, le fonds des imprimés est intégré au catalogue de la BMVR de Nice depuis 2009, au titre des bibliothèques associées. Il est essentiellement composé d’ouvrages relatifs aux disciplines suivantes : philosophie, théologie, littérature chrétienne, études bibliques, histoire de l’Église, archéologie chrétienne, art sacré et religieux, etc.

Les périodiques représentent une part importante de la documentation avec plus de 250 collections des XIXe et XXe siècles, et une vingtaine d’abonnements courants. La recherche sur les périodiques se fait via le Sudoc. Pour signaler ses périodiques, la bibliothèque fait partie du réseau Sudoc-PS depuis ses origines (début des années 1980).

Bibliothèque diocésaine de Nice. (Photo E. Rauzy)

Bibliothèque diocésaine de Nice. (Photo E. Rauzy)

A noter : pour des raisons de conservation, le fonds patrimonial de la bibliothèque diocésaine est conservé au 8 rue Vincent Fossat, siège des Archives diocésaines (4000 documents).

La bibliothèque est en lien avec l’Institut Supérieur de Théologie à Sophia-Antipolis, qui propose un Diplôme Universitaire d’Études Théologiques (D.U.E.T.) en partenariat avec la Faculté de Théologie de Lyon.

Au quotidien, la bibliothèque est animée par des professionnels et des bénévoles qui organisent des tables rondes et des conférences, mais également des ventes de livres d’occasion. Le fonds vit grâce à des achats raisonnés dans les matières historiques, le catalogage de fonds anciens, et la gestion des dons.

L’équipe Sudoc-PS remercie chaleureusement Gilles Bouis pour son accueil enthousiaste et la découverte de ce site d’exception… entre Ciel et Mer.

 

Tout savoir sur les collectivités territoriales

A l’occasion d’un déplacement en établissement pour former le personnel à l’outil Colodus, l’équipe Sudoc-PS a pu visiter le 13 mai dernier le Service Documentation du Conseil Départemental des Alpes-Maritimes.

Situé dans le même bâtiment que les Archives départementales, le Service Documentation du conseil départemental des Alpes-Maritimes a été créé en 1982, lors de la mise en place de la décentralisation, avec pour mission de constituer un fonds documentaire sur les collectivités territoriales. Les thèmes traités concernent le droit public et administratif, les domaines économique, sanitaire et social, de l’environnement, de l’urbanisme, de l’aménagement du territoire… On peut y consulter une base de données enrichie quotidiennement par la sélection de textes officiels, d’articles de périodiques spécialisés, de DVD et d’ouvrages intéressant les collectivités territoriales.

Le Service annonce l’ouverture d’un portail documentaire dans le courant du mois de juin. Accessible à tous par internet, il permettra d’effectuer des recherches et de retrouver les références de toutes les informations contenues dans la base de données. La présentation visuelle et fonctionnelle de ce portail organise également l’accès à 27 espaces thématiques regroupant toutes les ressources disponibles pour chacun des thèmes.

Le Centre de documentation est ouvert au public du lundi au vendredi, de 9h à 17h.

Adresse :
Centre administratif départemental (CADAM)
Bâtiment Charles GINESY– rez-de-chaussée
147 boulevard du Mercantour
B.P. 3007 – 06201 Nice Cedex 3
06201 Nice Cedex 3

Rappel : l’équipe du Sudoc-PS est disponible pour venir vous rencontrer dans votre établissement, afin de répondre à vos questions sur la gestion de vos collections de périodiques, ou pour vous former à l’outil de signalement Colodus. N’hésitez pas à nous contacter.

A bientôt pour une prochaine visite !

 

Localisation bâtiment des Archives départementales CG06. CC-00

Localisation bâtiment des Archives départementales CG06. CC-00

Haut de page